Le projet phare de Focus, Lac Knife, est un gisement de graphite de qualité supérieure possédé à 100% par Focus et situé dans le nord-est du Québec à environ 27 kilomètres au sud de Fermont.

Une étude de faisabilité préparée par Met-Chem Canada Inc. (aujourd’hui DRA Americas Inc.) en 2014 a démontré des données économiques positives qui placent ce projet comme étant l’un des producteurs de graphite aux coûts les plus bas et aux marges les plus élevées au monde.

En 2021, Focus a demandé à DRA Americas Inc. de mettre à jour et modifier l’étude de faisabilité de 2014 du projet Lac Knife et de préparer un nouveau rapport technique NI 43-101 conformément aux standards des informations concernant les projets miniers des Autorités canadiennes en valeurs mobilières. La mise à jour de ces rapports devrait être effectuée d’ici la fin de l’année 2021.

En parallèle, Focus accélère la finalisation de l’évaluation d’impact environnemental et social (EIES) qui est aussi prévue pour la fin de l’année 2021.

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos plans pour Lac Knife, ainsi que nos partenariats avec les communautés locales et autochtones.

Les détails de la mise à jour de l’étude peuvent être consultés dans l’annonce générale des mises à jour des projets. (en anglais seulement)

INFORMATIONS TECHNIQUES

Description de la propriété et localisation

Lac Knife se situe dans la province géologique de Grenville au nord-est du Québec, à environ 27 kilomètres au sud de Fermont, une ville munie de tous les services et utilisée comme base pour les opérations de minerai de fer de Mont-Wright de ArcelorMittal. La propriété se compose de 57 claims miniers sur 29 863 hectares.

C’est une zone historique et une région minière active, avec d’excellentes infrastructures telles qu’un réseau électrique et un accès proche à un réseau routier, ferroviaire et portuaire. Les autres villes voisines sont Wabush et Labrador City, et les deux offrent leurs services à d’autres producteurs de minerai de fer dans la région.

Histoire

La propriété de Lac Knife a été découverte en 1959 par D.L. Murphy lors d’une étude géologique menée par le Ministère de l’Énergie et des Ressources Naturelles du Québec. Entre les années 1986 et 1990, Mazarin Inc. a mené des travaux d’exploration qui ont développé la découverte de Murphy, et a complété des études de préfaisabilité et de faisabilité entre 1989 et 1990.

Focus Graphite - Lac Knife

En août 1990, Cambrior a signé un contrat d’entreprise commune en tant que partenaire à part égale avec Mazarin pour le projet du Lac Knife. En 2001, l’intérêt pour Lac Knife a augmenté en même temps que l’apparition du marché de graphite pour les applications des combustibles à hydrogène et d’autres usages. Graftech Inc. a mené une étude qui a démontré la qualité exceptionnelle du graphite de Lac Knife.

En 2002, Graftech et Mazarin ont prévu un contrat d’entreprise commune dans le but de commencer la production en 2004. Le marché du graphite étant en chute, le projet a été interrompu. IAMGOLD a ensuite acheté Cambrior qui comprenait la propriété Lac Knife.

En Octobre 2010, IAMGOLD a vendu 100% de la propriété de Lac Knife à Focus Metals Inc. (aujourd’hui Focus Graphite Inc.).

La hausse actuelle de la demande pour les batteries lithium-ion a créé un intérêt considérable d’avoir des chaînes d’approvisionnement domestiques des matériaux critiques tel que le graphite utilisé pour la fabrication des anodes des batteries lithium-ion et dans plusieurs autres industries de technologie de pointe. Focus est en plein avancement de la mise à jour de l’étude de faisabilité du Lac Knife ainsi que le rapport technique NI 43-101 afin de répondre aux actuels moteurs du marché et d’avancer le projet vers la production.

Géologie et Minéralisation

La minéralisation du graphite se fait dans des biotites de gneiss quartzo-feldspathiques migmatisées qui appartiennent à la Formation Nault du Protérozoïque inférieur du Groupe Gagnon. Selon le Ministère de l’Énergie et des Ressources Naturelles du Québec, lorsqu’une série de gneiss est cisaillée, bréchifiée et silicifiée, du gros graphite en paillettes et des minerais sulfurés composent entre 5% et 10% de la roche et jusqu’à plus de 20% dans les zones bréchifiées. Le fuchsite et d’autres micas riches en fer accompagnent le graphite et la minéralisation sulfurée dans les zones les plus silicifiées.

Lac Knife

Ressources and Réserves

La conception de la mine à ciel ouvert comporte 429 kt de réserves prouvées et 7 428 kt de réserves probables ce qui équivaut à un total de 7 857 kt de réserves prouvées et probables de minerai à teneur de 15,13% de carbone graphitique (Cg). Les réserves de minerai qui représentent la dilution minière et les pertes de minerais ont été rapportées à une teneur de 3,1% Cg. Afin d’accéder à ces réserves, 2 746 kt de surcharge, 10 926 kt de déchets de roche et 231 kt de ressources minérales inférées doivent être extraits. Cette quantité totale de 13 903 kt de déchets réalisant ainsi un ratio de décapage de 1,8 : 1.

Le tableau ci-dessous présente les réserves de la mine à ciel ouvert de Lac Knife estimées dans l’étude de faisabilité de 2014. Les ressources mesurées et indiquées dans le gisement de Lac Knife vont aider à développer la croissance du profil, sur le moyen et long terme, de l’entreprise.

Réserves de la mine à ciel ouvert de Lac Knife *

Catégorie

Tonnage (kt)

Teneur Cg %

Prouvée

429

23.61%

Probable

7,428

14.64%

Prouvée et Probable

7,857

15.13%

*Les ressources minérales mesurées et indiquée comprennent les ressources minérales modifiées pour produire la réserve minérale. Le point de référence de l’estimation de la réserve minérale est l’alimentation du moulin.

Une mise à jour du calcul des ressources publiée en janvier 2014 a montré que les ressources mesurées et indiquées forment un total de 9 576 000 millions de tonnes à 14,77% de Cg à une teneur limite de 3% Cg. De plus il y a 3,1 millions de tonnes de ressources inférés à 13,25% Cg dont 3% de teneur limite, comme présenté sur le tableau mis à jour de l’estimation des ressources ci-dessous :

Estimation des ressources minérales

Catégories des Minéraux Estimés de Lac Knife

Tonnage (t)

Cg (%)

In situ Graphite (t)

Mesurées

432,000

23.66

102,000

Indiquées

9,144,000

14.35

1,312,000

Mesurées + Indiquées

9,576,000

14.77

1,414,000

Inférées

3,102,000

13.25

411,000

Note : Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et n’ont pas démontré de viabilité économique. Voir le tableau ci-dessus « Réserves de la mine à ciel ouvert de Lac Knife ».

Une analyse d’optimisation de la mine a été menée en utilisant le module MS-Economic Planner de MineSight® qui a exécuté l’algorithme Lerchs-Grossmann afin de déterminer les limites économiques du gisement. L’analyse a démontré que la conception de la mine à ciel ouvert pour l’étude de faisabilité devait se baser sur une durée de vie de la mine de 25 ans se composant approximativement de 82% des ressources minérales mesurées et indiquées.

La conception de la mine à ciel ouvert comporte des bancs de 10 m de hauteur et suit les recommandations de la fosse de l’enquête géotechnique de 2014. La mine fait 700 m de longueur et 400 m de largeur en surface et un maximum de profondeur de 100 m.

Étude de faisabilité

Historique (2014)

Une étude de faisabilité positive menée par Met-Chem Canada Inc. (aujourd’hui DRA Americas Inc.), publiée le 8 août 2014, indique que Lac Knife a le potentiel de devenir l’un des producteurs de graphite aux plus bas coûts et aux marges les plus élevées au monde avec un coût de 441$ par tonne de concentré de graphite.

L’extraction était prévue d’être conduite par un entrepreneur minier qui utilisera des méthodes conventionnelles de mines à ciel ouvert qui se composent de forage et de dynamitage suivis d’une pelle hydraulique pour charger une flotte de camions de transport de 46 tonnes. La mine sera opérée de manière saisonnière (7 mois de l’année) et un tracteur de chargement frontal sera utilisé pour alimenter l’usine de traitement d’un stock de minerai pendant les mois d’hiver.

L’étude a été menée avec des méthodes d’ingénierie et d’estimation appropriées pour cibler une estimation précise à 15% de ce qui est standard et réaliste pour les estimations de coûts de capital et d’exploitation dans une études de faisabilité. Basé sur un examen approfondi des risques, la contingence est de 11,5%. Les dépenses en capitale estimées dans le tableau ci-dessous présentent les coûts de construction de la mine, de l’usine de traitement, du réseau électrique et toutes les infrastructures associées, pour un total estimé de 165,55$ million.

Dépenses en capitale

Dépenses en capitale de Lac Knife — Coûts

CDN$ millions

Équipements de la mine, infrastructure et décapage

4,21 $

Infrastructure

11,62 $

Concassage primaire

7,02 $

Concentrateur

62,24 $

Gestion de l’environnement et des résidus

8,22 $

Alimentation et communication de la mine

15,4 $

Coûts indirects

39.77 $

Contingence (11,5%)

17,07 $

Sous-Total

165,55 $

Les coûts d’opération par tonne de concentré produit sont de 441$ (voir tableau des dépenses opérationnelles ci-dessous). Il s’agit dune amélioration de l’évaluation économique préliminaire (PEA) mise à jour qui prévoyait un coût de 458$ par tonne de concentré de produit. Une variable clé de la production à bas coût est la localisation de projet Lac Knife qui a un accès relativement facile à de l’énergie hydroélectrique de Hydro-Québec qui se situe à l’intersection de la route d’accès et de la route provinciale 389.

Dépenses opérationnelles

Dépenses opérationnelles de Lac Knife (moyenne de 25 ans)

$/tonne de Concentré

Extraction

126,95 $

Coûts de transformation (Concentrateur)

239,37 $

Administration générale du site

74,70 $

Total des dépenses opérationnelles

441,02 $

La capacité annuelle de traitement est de 323 670 tonnes par année pour produire 44 300 tonnes de concentré à 441$ par tonne. Le concentré à une teneur moyenne de  Cg de 97,8% , et une vie de 25  années pour une mine  à ciel ouvert est prévue, basé sur les réserves  actuelles. Tous les concentrés de graphite produit avec des paillettes plus grandes que 200 mailles contiennent plus de 98% Cg.

L’étude de faisabilité était basée sur une durée de vie de 25 ans d’une mine qui produirait 383$ millions de valeur nette actualisée avant taxes (VAN) calculée sur la base d’un flux de trésorerie actualisé (FTA) à un taux de 8% avant taxes, le modèle financier a un taux de rendement interne (TRI) de 30,1% et une période de remboursement du capital investi de 3,0 années. Le modèle financier après taxes a une VAN de 224$ millions calculé sur la base d’un FTA à un taux de 8%, avec un TRI de 24,1% et une période de remboursement du capital investi de 3,2 années.

Les résultats de l’étude de faisabilité indiquent que le projet Lac Knife est économiquement viable sur un scénario de base qui comprend une ligne de production d’un taux de 44 300 tonnes par année et un taux moyen d’alimentation du moulin de 323 670 tonnes par année de réserves minérales sur une durée de vie de la mine de 25 ans. Une disponibilité de 93% du concentrateur a été utilisée pour l’étude. Les ressources additionnelles mesurées, indiquées et inférées vont continuer d’être évaluées pour développer la croissance sur le moyen et long terme.

Les prix moyens utilisés pour le modèle financier n’incluent pas la valeur ajoutée des produits qui peuvent être fabriqués en utilisant du graphite en paillettes fines qui est généralement moins cher. Ces concentrés de graphite plus fin peuvent être transformés en produits de valeur ajoutée pour le marché de batteries lithium-ion grâce à leur teneur élevée en carbone.

Actuel (2021)

Depuis l’étude de faisabilité de 2014, Focus a complété ou mené plusieurs études, dont les résultats vont servir comme base pour l’optimisation du potentiel du projet Lac Knife et prenant en compte l’évolution du marché du graphite, par rapport à la demande de matières premières en lien avec les batteries lithium-ion et l’électrification des moyens de transport.

Au début de l’année 2021, l’entreprise d’ingénierie DRA Americas Inc. s’est engagée a mettre à jour l’étude de faisabilité de 2014 du projet de Lac Knife et de préparer un nouveau rapport technique conforme à la norme canadienne des autorités canadiennes en valeurs mobilières (NI) 43-101 – Informations concernant les projets miniers.

Les changements clés à prendre en considération pour l’étude de faisabilité sont :

  • L’incorporation d’équipements additionnels pour le filtrage des résidus des dispositifs d’empilage des résidus secs.
  • L’évaluation de données de l’impact d’un trou de forage additionnel
  • L’incorporation d’un nouveau concept de gestion des résidus pour le projet
  • Les mises à jour de CAPEX et OPEX basées sur les nouveaux tarifs des équipements et des devis de 2021.
  • La mise à jour du modèle économique pour prendre en considération les nouveaux prix de vente du graphite ainsi que des CAPEX et OPEX mis à jour.

La mise à jour de l’étude de faisabilité devrait être prête d’ici la fin de l’année 2021.

Permis – Évaluation d’impact environnemental et social

Focus a déposé une évaluation d’impact environnemental et social (EIES) au Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques du Québec (MELCC) en Décembre 2014. En 2017, Focus a reçu une série de questions de la part du MELCC. Pour répondre à ces questions, il a fallu des changements fondamentaux à la conception du système de gestion des résidus du projet Lac Knife ainsi que des enquêtes de terrain pour respecter les nouvelles directives et régulations environnementales annoncées par le MELCC en 2016.

L’amélioration de la modélisation hydrogéochimique (étude d’estimation de la qualité de l’eau) comprend le traitement de l’eau et la modélisation de la dispersion de la poussière atmosphérique (étude de la qualité de l’air) ont aussi été demandés par le MELCC.

Pour répondre à ces questions, les enquêtes et études suivantes ont été menées ou sont en train d’être menées :

  • L’étude de l’écoulement souterrain et de la qualité de l’eau souterraine, comprenant l’installation de 21 piézomètres dans des puits déjà présents ou forés à cet effet;
  • La caractérisation géochimique de :
    • La qualité de l’eau de surface de 14 lacs ainsi que la Rivière-aux-Pékans (4 des 6 phases d’échantillonnage ont été complétées),
    • Les sédiments lacustres (fond du lac) de 28 sites (14 lacs),
    • Les sols et les matériaux morts-terrains, comportant 727 échantillons (143 sites) analysés pour connaitre les seuils locaux naturel de contamination au métal, comportant les fouilles mécanisées de 44 tranchées;
  • Le test de la lixiviation cinétique (cellules d’humidité) sur 4 usines pilotes d’échantillons de résidus;
  • La qualification des zones humides, ainsi qu’un inventaire des statuts spéciaux et les espèces de plantes envahissantes; et
  • L’inventaire de la faune chiroptère (chauves-souris)

Le MELCC du Québec a depuis demandé une mise à jour du EIES à Focus pour compléter leur analyse du projet Lac Knife et déterminer si le projet est prêt à être publiquement consulté, ce qui constitue la phase supérieure du processus de permis environnemental. Focus a engagé IOS Services Géoscientifiques pour faire la mise à jour de l’EIES qui est en cours.

Après une interruption à cause de la COVID-19, Focus a repris son travail sur l’EIES durant l’été 2020 alors que les mesures restrictives de la COVID-19 ont été allégées. Focus a aussi demandé à IOS Services Géoscientifiques d’entreprendre, de mettre à jour, de compléter ou de demander les enquêtes et études suivantes dans les mois à venir :

  • La modélisation de la dispersion hydrogéochimique et de l’eau souterraine;
  • La modélisation de la dispersion de la poussière atmosphérique, y compris les émissions de gaz à effets de serres;
  • Les concepts des systèmes de gestions des résidus;
  • Les mesures d’atténuation des éclatements des digues de résidus;
  • Les phase 5 (printemps 2021) et phase 6 (été 2021) d’échantillonnage de l’eau de surface;
  • La qualification de l’habitat des caribous; et
  • La mise à jour d’un plan de fermeture de la mine.

En prenant en compte les délais d’exécution des études et la livraison des rapports, l’Entreprise prévoit de soumettre toutes les réponses définitives sur le projet Lac Knife au MELCC vers la fin de l’année 2021.